La recherche au service de la performance en Santé
HESPER Health Services and Performance Research EA7425
La recherche au service de la performance en Santé
FrançaisEnglish
Université Claude Bernard Lyon 1
La recherche au service de la performance en Santé

Équipe de recherche

ROY Sylvain

ROY Sylvain

AXE 2 HESPER - Docteur en Sciences de l’Education – Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherche à l'ESPE (Université Lyon1) et Psychologue clinicien – pratique de la psychothérapie en libéral
Téléphone : 04 76 94 92 87
E-mail : sroy.psychologue@wanadoo.fr / sylvain.roy@univ-lyon1.fr

Affiliations

ESPE (Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education) - Université Claude Bernard – Lyon 1

Laboratoire de recherche HESPER (Health Services and Performance Center)

Ecole doctorale EPIC (Education, Psychologie, Info Com)

UNIRéS (Réseau des Universités pour l’éducation à la Santé)

Axes de recherche

Thèse : Roy, S. (2018) Prévenir l’agression indirecte ; expérimentation et adaptation d'un programme de prévention en collège (http://www.theses.fr/2018LYSE1247 ou https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-02069651.

Directeur de thèse : Dominique Berger, Professeur des Universités de l’Université Claude Bernard Lyon1

Soutenue le 27 novembre 2018

Le Jury : Eric Debarbieux (Université Paris-Est-Créteil, Rapporteur & Jury), Magdalena KOHOUT-DIAZ (Université de Bordeaux, Rapporteur & Jury), Nadja ACIOLY-REGNIER (Université de Lyon, Présidente du Jury), Denis LOIZON (Université de Bourgogne, Jury).

Biosketch

Sylvain Roy est psychologue, titulaire Diplôme d’Etudes Supérieurs Spécialisées [D.E.S.S.] de Psychologie clinique et psychopathologie – Grade de Mastaire. Il pratique la psychothérapie en libéral auprès d’une clientèle privée (enfant, adolescent et adulte) pour toute problématique, depuis plus de 20 ans.

Il a constaté dans sa patientèle un nombre important d’enfants en souffrance scolaire, provoquée notamment par une forme subtile et sournoise de harcèlement : l’agression indirecte (l’A.I.) aussi appelée l’agression passive (DSM-IV). En France, l’agression indirecte serait très présente dans le milieu scolaire (Debarbieux, 2011).

Dans le cadre de ses suivis psychologiques, il constate régulièrement la difficulté des agresseurs et des victimes de cette forme d’agression d’avoir conscience de ce qu’ils font et/ou subissent, cette forme de déni semble diminuer proportionnellement à l’augmentation des souffrances générées par ces conflits. Ses recherches portent donc tout naturellement sur l’agression indirecte et plus particulièrement sur les témoins et le phénomène d’être témoin d’agression indirecte à répétition.

 

Publications

  • Blaya, C. & Roy, S. (2018, juin). Violence à l’école, causes et interventions : synthèse internationale. Présenté à Colloque « La violence à l’encontre des enfants dans le contexte de la famille et de l’école ».  Principauté de Monaco, lundi 25 juin 2018.
  • Roy, S. (2017, mars). L’agression indirecte (A.I.) : les racines de la prévention - Étude du phénomène et expérimentation d’un programme de prévention québécois chez les élèves de 6 e année en France ! Poster (http://www.reseau-espe.fr/sites/default/files/u265/roy_sylvain_poster.pdf) présenté à Colloque « Le Printemps de la recherche en éducation » du Réseau des Ecoles Supérieures du Professorat et de l’Education (R-ESPE), Paris (http://www.reseau-espe.fr/recherche/prix-poster-doctorant).