La recherche au service de la performance en Santé
U.INSERM 1290 - La recherche au service de la performance en Santé
FrançaisEnglish
Université Claude Bernard Lyon 1
U.INSERM 1290 - La recherche au service de la performance en Santé

Équipe de recherche

SCHOTT Anne-Marie

SCHOTT Anne-Marie

RESHAPE - Professeur des Universités - Praticien Hospitalier en Épidémiologie, Santé Publique, Économie de la Santé
Téléphone : 04 72 11 53 71
E-mail : anne-marie.schott-pethelaz@chu-lyon.fr

Affiliations

Université de Lyon

Université Claude Bernard Lyon1. Faculté de médecine Lyon-Est

Université de Lyon, Département de Biologie Humaine, Directeur

Hospices Civils de Lyon-Pôle de Santé Publique

Axes de recherche

Thématiques cliniques: AVC, ostéoporose, vitamine D, tumeurs trophoblastiques, cancer, gériatrie, soins palliatifs, fin de vie

Études interventionnelles sur l’impact de la formation de personnels, ou de l’information de patients sur l’efficience de la prise en charge des patients (maladies osseuses, neurovasculaires, vieillissement).

Études quantitatives observationnelles sur les pratiques de prescriptions et les consommations de soins en soins primaire et à l’hôpital à partir de cohortes et des grandes bases de données médico-administratives.

Utilisation d'approches mixtes, quantitatives et qualitatives.

Biosketch

Anne-Marie Schott est médecin de santé publique et rhumatologue, titulaire d’un doctorat en santé publique et d’une HDR. Ses travaux de recherche ont porté initialement sur l’épidémiologie de l’ostéoporose et des chutes chez les personnes âgées avec la mise en place et le suivi de la cohorte EPIDOS. Ces 15 dernières années, ses travaux de recherche se sont orientés vers des études observationnelles et interventionnelles sur l’efficacité réelle (effectiveness) des services de santé dans des pathologies chroniques, en particulier les maladies osseuses et rhumatologiques, le cancer et l’accident vasculaire cérébral.

Ses travaux actuels s’orientent vers des approches visant à mieux prendre en compte les facteurs bio-psycho-sociaux en jeu dans les comportements des patients vis-à-vis de leur santé, notamment leur niveau de littératie en santé, ainsi que les freins et les leviers existants chez les professionnels, afin d’améliorer la communication des informations essentielles pour optimiser la capacité des patients d’agir (empowerment) et d’interagir avec les professionnels de santé.

Ces programmes associent des études observationnelles, combinant souvent des approches quantitatives et qualitatives, et des études interventionnelles menées sur le terrain, ainsi que des analyses des grandes bases de données médico-administratives

Publications

  • Annweiler C, Schott AM, Rolland Y, Beauchet O. Vitamin D deficiency is as sociated with orthostatic hypotension in oldest-old women. J. Intern. Med. 20 14;276:285–295. (6,46)
  • Annweiler C, Schott AM, Rolland Y, Beauchet O. Vitamin D deficiency is as sociated with orthostatic hypotension in oldest-old women. J. Intern. Med. 20 14;276:285–295. (6,46)

Accès aux publications