La recherche au service de la performance en Santé
U.INSERM 1290 - La recherche au service de la performance en Santé
Français
Université Claude Bernard Lyon 1
U.INSERM 1290 - La recherche au service de la performance en Santé

Actualités du laboratoire Hesper

Soirée "SCIENCE & PERFORMANCE" 24 juin 2021 à 18h00

- Aymeric Guillot : « Imagerie Mentale »

 Modératrice : Laura Schmidt   

Aymeric Guillot est Professeur des universités à l’Université Claude Bernard Lyon 1 et responsable de l'équipe « Processus mentaux, plasticité et fonctions motrices » du LIBM (Laboratoire interuniversitaire de Biologie de la Motrice). Ses recherches s’intéressent à l'imagerie mentale et à ses bénéfices tant dans le domaine de l’apprentissage moteur que dans celui de la récupération fonctionnelle. Dans le domaine médical, l’imagerie mentale est une technique efficace pour potentialiser l’apprentissage de techniques et d'actes complexes. Elle est également utilisée dans la gestion de situation de crise ou de forte tension. Aymeric Guillot présentera l’utilité de cette technique dans le cadre du sport mais aussi auprès des personnels soignants.

Soirée "SCIENCE & PERFORMANCE" 24 juin 2021 à 18h00

Réunion Scientifique 25 juin 2021

- Audrey Ringot : « Assessment of supportive care in cancer patients. Benefit of foot reflexology for chemotherapy-induced nausea/vomiting »

Discutante : Sandrine Touzet                                                                                                                                           

In February 2016, the third report on "Survival of cancer patients in metropolitan France 1989-2013" reveals an improvement in 5-year survival for most cancers. This is due both to increasingly early diagnosis and to increasingly effective treatments. These advances have changed the paradigm of cancer because cancer is now a chronic disease that requires multi-professional and multidisciplinary support. At the same time, cancer patients use increasingly complementary and alternative medicine (CAM) to treat their cancer, to prevent or even reduce the side effects of the disease and treatments, and to support their physical and psychological well-being. In 2004, in France the first Cancer Plan established access to supportive care defined as “all care and supports necessary for ill people, at the same time as specific treatments, among all severe illnesses”. However, for most CAM there are few or even no scientific evidence available to date that they may be more harmful than beneficial to patients. At the Cancer Coordination Centre of the Hôpital Lyon Sud (Hospices Civils de Lyon), to meet patients' expectations, foot reflexology sessions have provided during their conventional treatments. This thesis had three objectives: i) to provide a systematic review of scientific evidence from randomized controlled trials (RCTs) of CAM in cancer, ii) to ensure that foot reflexology does not interfere with routine care, iii) to assess the benefits of foot reflexology on chemotherapy-induced nausea and vomiting in patients with digestive system or lung cancer.

Réunion Scientifique 18 juin 2021

Rabab Chammem : « Proposed methodology for determining the needs of the older persons. The case of Martinique (Proposition de méthodologie de détermination des besoins des personnes âgées Le cas de la Martinique) »

Discutant : Thomas Gilbert

Le vieillissement de la population est au cœur d’enjeux multiples : de santé publique, économique, sociétaux…Les départements de France ne sont pas tous égaux au vieillissement de la population. Les régions d’outre-mer ont connu une transition démographique particulièrement rapide et spécifique.
Le vieillissement est riche de l’histoire, de l’expérience de ce que chacun d’entre nous a vécu. Ces spécificités caractérisent entre autres la complexité de la prise en charge des personnes âgées. D’où l’importance de mettre en œuvre une politique qui ne soit pas limitée aux questions physiologiques et médicales mais qui traite aussi la dimension sociale, culturelle, géographique, économique et qui implique donc le point de vue des personnes âgées elles-mêmes. Autrement dit, le repérage des besoins satisfaits et non satisfaits des personnes âgées doit couvrir autant le plan médical que social, psychologique et environnemental. Les outils actuellement en usage pour évaluer les besoins des personnes âgées en perte d’autonomie sont basés sur l’évaluation de l’autonomie fonctionnelle. Au niveau national, la grille AGGIR permet aux professionnels d’élaborer des plans d’aide en amont de ces évaluations.
Malgré ses atouts, plusieurs faiblesses ont été identifiées à cette grille notamment en ce qui concerne sa validité et sa sensibilité. On lui a également reprochée la négligence de certains champs notamment celui de : la communication, la fonction mentale, les incapacités physiques, les incapacités sensorielles, l’environnement (matériel et social) de la personne et son influence... Nous pensons qu’une concertation avec les personnes âgées pour une meilleure prise en compte de leurs volontés et désirs doit accompagner toute évaluation de leur état d’autonomie en vue d’établir un plan d’aide adapté et personnalisé qui tient en compte leurs paroles. Cette implication contribuerait à ce que les personnes âgées ne se sentent plus comme un objet de soins mais comme des personnes à part entière. Ces constats nous encouragent à proposer des instruments ou des méthodes d’évaluation complémentaires à la compréhension des attentes des personnes âgées pour un meilleur suivi et accompagnement.

 

Réunion Scientifique RESHAPE 11 juin

 

- Benoît Martin & Emilie Ribeiro « PULSALYS »