La recherche au service de la performance en Santé
U.INSERM 1290 - La recherche au service de la performance en Santé
Français
Université Claude Bernard Lyon 1
U.INSERM 1290 - La recherche au service de la performance en Santé

Actualités du laboratoire Hesper

Réunion Scientifique RESHAPE 8 octobre 2021 à 12h30

- Alexandra Dima, Julie Haesebaert, Adèle Perrin, Luiza Siqueira Do Prado, Anne-Marie Schott-Pethelaz : « What is Patient and Public Involvement in Research and how to do it? »

Patient oriented research – Key features and RESHAPE guidelines

Nowadays, partnering with patients in health research is strongly recommended. Patient and Public Involvement (PPI) in research is defined as research actively carried out ‘with’ or ‘by’ members of the public rather than ‘to’, ‘about’, or ‘for’ them (INVOLVE group UK). In 2015, as part of the patient partnership strategy,

The BMJ began requiring authors to include a PPI statement in all research articles. In the year before the PPI reporting requirement, 0.5% of research articles reported PPI activity. In the year following the requirement, 11% of research articles reported PPI activity (Price A, BMJ 2018). In France, researchers awareness about PPI in research is less developed. Our presentation aims to disseminate these approaches within RESHAPE projects. After presenting the foundations and benefits of partnership in research, we will propose a guide and tools designed to support RESHAPE researchers and patients to engage in partnership in research.

 

Réunion Scientifique 1er octobre 2021 à 12h30

- Cyrille Colin, Asma Fares, Pascale Guerre : « Realist Evaluation »

"Realist evaluation is an increasingly popular methodology in health qervuces research" said Trisha Greenalgh in BMJ 2015. It is a form of theory-driven evaluation, that aims to understand why complex interventions in health services research work, how, for whom, in what context and to what extent. We will explore the context-mechanism-outcome relation using ethnographic observation, semi-structured interviews, and srutiny of documents and other contemporaneous materials. Examples of french innovations aiming at redesigning health care will be given.

 

Réunion Scientifique 24 septembre 2021 à 12h30

- Marion Lamort-Bouché : « Favoriser le retour au travail après un cancer du sein, le programme de recherche FASTRACS »
 

Discutant : Laurent Letrilliart

Le cancer du sein est au premier rang des cancers incidents chez la femme en France avec une incidence estimée de 58 459 nouveaux cas par an. L’espérance de vie à 5 ans est élevée (87 %). La prévalence partielle à 5 ans est 220 000 cas, dont 123 000 ont moins de 65 ans. Ainsi 123 000 femmes sont en âge de travailler en France et ont eu un cancer dans les 5 dernières années. Le retour au travail et le maintien dans l’emploi après un cancer améliorent la qualité de vie et réduisent les dépenses de la protection sociale. Le retour au travail dépend de facteurs médicaux, démographiques et socioprofessionnels ; il se heurte à plusieurs barrières et inégalités sociales. Aucune intervention développée pour répondre à cet enjeu n’a montré d’efficacité à ce jour.
 
Le programme de recherche FASTRACS vise à développer, implanter et évaluer une intervention pour faciliter et soutenir le retour au travail après un cancer du sein avec le protocole de l’Intervention Mapping.
 
Une intervention complexe a été développée, destinée aux femmes ayant eu un cancer du sein et aux acteurs de leur environnement médical et de travail. Cette intervention est précoce dans le parcours pour répondre à la nécessité d’anticiper tout en soutenant les femmes dans leurs choix propres. Elle comprend plusieurs phases temporelles : une remise de quatre outils pendant la chimiothérapie, une consultation de transition en médecine générale, une visite de pré-reprise en médecine du travail et un soutien dans l’entreprise de la salariée. Un essai contrôlé randomisé (FASTRACS-RCT) est en cours pour évaluer cette intervention.

Réunion Scientifique 17 septembre 2021 à 12h30

 - Julie Freyssenge : « L’accès aux soins d’urgence : une approche territoriale »  

Dans un contexte d’augmentation de la fréquentation des services d’urgence, il est essentiel de comprendre les mécanismes de recours aux soins des populations. Nous proposons une approche territoriale des soins d’urgence prenant notamment en compte les bassins démographiques et la répartition spatiale des structures.

Nous traiterons des notions d’accessibilité et de disparités spatiales à travers différents projets régionaux traitant la notion de recours aux soins d’urgence, principalement lors de la phase préhospitalière.