La recherche au service de la performance en Santé
U.INSERM 1290 - La recherche au service de la performance en Santé
Français
Université Claude Bernard Lyon 1
U.INSERM 1290 - La recherche au service de la performance en Santé

Actualités du laboratoire Hesper

Women's dissatisfaction with inappropriate behavior by health care workers during childbirth care in France: A survey study.

Gaucher L, Huissoud C, Ecochard R, Rudigoz RC, Cortet M, Bouvet L, Bouveret L, Touzet S, Gonnaud F, Colin C, Gaucherand P, Dupont C ; AURORE Group.

Abstract:

Background: Quality care during childbirth requires that health care providers have not only excellent skills but also appropriate and considerate attitudes and behavior. Few studies have examined the proportion of women in Western countries expressing dissatisfaction with such inappropriate or inconsiderate behavior. This study evaluated this proportion in a sample presumably representative of French maternity units.

Methods: This prospective multicenter study, using data from a selfadministered questionnaire, took place in 25 French maternity units during one week in September 2018. The primary outcome measure was mothers' self-reported dissatisfaction with blatantly inappropriate behavior (ie, inappropriate attitude, inadequate respect for privacy, insufficient gentleness of care, and/or inappropriate language) by health care workers in the delivery room. The secondary outcome was their self-reported dissatisfaction with these workers' inconsiderate behavior (ie, unclear and inappropriate information, insufficient participation in decision-making, or deficient consideration of pain).

Results: Of 803 potentially eligible women, 627 completed the questionnaire after childbirth; 5.62% (35/623, 95% CI: 3.94-7.73) reported dissatisfaction with blatantly inappropriate behaviors and 9.79% (61/623, 95% CI: 7.57-12.40) with inconsiderate behaviors. The main causes of dissatisfaction reported by women in this survey were the inadequate consideration of their pain and the failure to share decision-making.

Conclusions: Most of the women were satisfied with how health care workers behaved towards them in the delivery room. Nonetheless, health care staff must be aware of women's demands for greater consideration of their expressions of pain and of their voice in decisions.

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33686732/

 

Le laboratoire RESHAPE participe à l'organisation de la première formation interprofessionnelle francophone promouvant le soutien à l’adhésion thérapeutique des patients : "SOUTENIR L’ADHÉSION THÉRAPEUTIQUE DES PATIENTS".

Cette formation, soutenue par la Région Auvergne-Rhône-Alpes et l’ESPACOMP (Société Internationale pour l’Adhésion Médicamenteuse), est le résultat de la collaboration entre le laboratoire RESHAPE (INSERM-UCBL U1290) et les Universités de Genève et de Lausanne.

Au sein de cette formation, interviennent des enseignants chercheurs de Lyon : Teddy NOVAIS, Pharmacien enseignant-chercheur, Docteur en santé publique et Marie Viprey, Pharmacienne, Docteur en santé publique. Des enseignants-chercheurs suisses interviennent également : Marie SCHNEIDER, Professeure titulaire d’adhésion thérapeutique et d’inter-professionnalité à l’Université de Genève et Cristiana FORTINI, Psychologue au CHUV de Lausanne et chargée de cours à l’Université de Lausanne, spécialisées et reconnues dans le développement et l’animation de formations à l’entretien motivationnel pour les professionnels de la santé.

L’objectif de cette formation courte interprofessionnelle est de permettre aux participants d’acquérir les connaissances fondamentales en adhésion thérapeutique et les compétences en entretien motivationnel. Cette formation vise à la mise en œuvre d’une approche semi-structurée de l’adhésion médicamenteuse mettant le patient au centre de l’entretien afin de l’accompagner (approche motivationnelle).

La formation est organisée autour de 3 composantes :

  • Webinaires introductifs, 2 sessions d’une heure : connaissances théoriques sur l’adhésion (comportement et déterminants), méthodes d’évaluation de l’adhésion ;
  • Séminaire / école d’été en présentiel, 3 journées de 7 heures : formation de base à l’entretien motivationnel appliquée à l’adhésion thérapeutique, avec la participation de patients partenaires pour la formation ;
  • Webinaires de suivi, 2 sessions d’une heure : suivi de l’implémentation d’une approche structurée personnalisée de soutien à l’adhésion thérapeutique dans sa pratique professionnelle (suivi individuel 1 & en binôme, discussion des étapes de l’implémentation de l’intervention dans les différents milieux de santé).

 

https://formation-professionnelle.universite-lyon.fr/Etablissements/Universite-Claude-Bernard-Lyon-1/Formations/Soutenir-l-adhesion-therapeutique-des-patients

Corinne DUPONT, chercheur au laboratoire RESHAPE et première sage-femme devenue Professeure à Lyon 1

Le laboratoire RESHAPE est très fier d’avoir accompagné depuis le début de sa carrière Corinne DUPONT, première sage-femme à devenir Professeure des Universités en France.

Nommée à l’Université Claude Bernard Lyon 1, ce poste ouvre la voie à une meilleure complémentarité entre recherche et maïeutique.

Lorsqu’elle commence ses travaux de recherche au début des années 2000, certaines causes évitables de la mortalité maternelle sont encore trop fréquentes. Lors de la lecture d’une enquête nationale confidentielle sur les morts maternelles, Corinne Dupont fait face à 2 constats : les hémorragies de la délivrance représentent la première cause de décès post-partum, et celles-ci sont en grande majorité évitables.

Elle entreprend alors avec le soutien d’enseignants-chercheurs de l’UCBL (qui créeront le laboratoire HESPER en 2016 puis RESHAPE en 2021) et des HCL, un programme de recherche national sur les hémorragies de la délivrance qui s’accompagnera de nombreuses publications internationales et très concrètement, entre autres, de la mise en place des premières recommandations sur le plan national visant une utilisation plus raisonnée de l’oxytocine.

Corinne Dupont s’est plus récemment tournée vers l’expérience patiente, avec pour objectif d’identifier et de caractériser d’éventuels comportements obstétricaux inappropriés afin de les réduire.

Cette nomination au poste de Professeure des universités récompense donc Corinne Dupont pour ses contributions à l’amélioration des soins en maïeutique par la recherche. C’est également la reconnaissance d’une complémentarité entre recherche et pratique clinique indispensable à ses yeux.

Corinne Dupont ouvre grâce à ce poste inédit la voie au développement de la recherche en maïeutique.

 

https://www.univ-lyon1.fr/recherche/corinne-dupont-premiere-sage-femme-devenue-professeure#.YWfY0rjP2Uk

 

 

Drug-related problems among older patients: Analysis of 8 years of pharmacist's interventions.

Gervais F, Novais T, Goutelle S, Chappuy M, Parat S, Cabelguenne D, Mouchoux C.

Abstract:

Objectives: To analyse the most frequent DRP over time and pharmacists' interventions made among older patients aged over 75 years old. DRP between older patients and younger patients aged 18 to 74 years and between older patients treated in geriatric wards or not were also compared.

Methods: A cross-sectional observational study conducted on DRP detected by pharmacists at the university hospital centre of Lyon and prospectively recorded in the Act-IP© database from January 2008 to December 2015.

Results: A total of 56,223 DRP were investigated - 19,056 in older patients and 37,167 in younger patients. A supratherapeutic dosage was mainly reported (22.4% in older patients vs. 19.0% in younger patient) and pharmacists made interventions mostly to adjust dosage (27.3% vs. 24.2%). Physicians' acceptance was significantly lower in older patients (57.1% vs. 64.3%). DRP associated to a drug included a supratherapeutic use of acetaminophen (5.2% vs. 3.8%) and hypnotics (4.0% vs. 1.4%), medication in cardiology used without indication (1.4% vs. 0.2%) and underuse of vitamin D (1.2% vs. 0.1%). Supratherapeutic dosages were more significantly detected with a lower overall physicians' acceptance in older patients treated in general wards.

Conclusions: This study highlights the specificity of DRP among older patients and encourages health care professionals to remain especially alert regarding older patients treated in general wards. These findings can contribute to define or adjust training needs and quality indicators to improve the daily practices of health care professionals.

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33587921/