La recherche au service de la performance en Santé
HESPER Health Services and Performance Research EA7425
La recherche au service de la performance en Santé
Français
Université Claude Bernard Lyon 1
La recherche au service de la performance en Santé

Actualités du laboratoire Hesper

Une étude cout-efficacité des interventions visant à améliorer la prévention secondaire chez des patients ostéoporotiques

Cost-effectiveness analyses of interventions to improve osteoporosis care in France. Martin J, Viprey M, Castagne B, Barral M, Chapurlat R, Julien C, Serrier HSchott AMArch Osteoporos. 2020 Mar 7;15(1):42. doi: 10.1007/s11657-020-00720-9

L'ostéoporose est responsable d'un fardeau économique important, mais les soins ne correspondent souvent pas aux recommandations. De nombreuses interventions ont été proposées visant à optimiser la prise en charge thérapeutique des femmes atteints d'ostéoporose. Notre objectif était d'évaluer le rapport coût-efficacité de ces interventions. Les interventions structurelles et les interventions consistant à envoyer du matériel éducatif étaient des stratégies dominantes.

Nous avons développé un arbre de décision incorporant des modèles de Markov pour comparer les coûts et les avantages (années de vie ajustées en fonction de la qualité ou QALY) entre les soins habituels et trois types d'intervention: structurelle (I), éducation directe par conversation (II) et éducation indirecte par l'envoi de matériel (III).

Les interventions de type I et III étaient des stratégies dominantes par rapport aux soins habituels (réduction des coûts avec un gain QALY). Nos résultats étaient cohérents pour toutes les analyses de sensibilité suggérant ainsi que les interventions structurelles et les interventions indirectes étaient des stratégies dominantes pour améliorer la prescription de DMO et de traitements anti-ostéoporotiques chez les femmes de 50 ans avec une première fracture de fragilité.

Une revue de la littérature permet de faire le point sur les interventions visant à optimiser la prise en charge des patients ostéoporotiques

Interventions to improve osteoporosis care: a systematic review and meta-analysis. Martin J, Viprey M, Castagne B, Merle B, Giroudon C, Chapurlat R, Schott AM. Osteoporos Int. 2020 Mar;31(3):429-446. doi: 10.1007/s00198-020-05308-0.

L'ostéoporose est un problème de santé fréquent qui peut entraîner douleurs et handicap. Cependant la prise en charge thérapeutique ne suit souvent pas les recommandations. Des interventions ont été développées visant à améliorer cette prise en charge. Nous avons analysé toutes les études publiées de 2003 à 2018 et avons classé les interventions en trois types en fonction de la cible de l'intervention : organisation de santé (interventions structurelles), professionnel de santé ou patient. La méta-analyse a été réalisée par type d'intervention et leur effet sur deux résultats, la prescription d'un examen de densité minérale osseuse (DMO) et prescription de traitements antiostéoporotiques. Au total, sur 4 268 références examinées; 32 études ont été incluses dans l'analyse qualitative et 29 études dans l'analyse quantitative. Les interventions structurelles ont fortement et significativement amélioré la prescription de la mesure de la DMO (OR = 9,99, IC 95% 2,05; 48,59) et des traitements (OR = 3,82, IC 95% 2,16; 6,75). Les interventions centrées sur des professionnels de santé ont considérablement amélioré la prescription des traitements (OR = 3,82, IC à 95% 2,16; 6,75) mais non significativement la prescription de DMO (OR = 2,19, IC à 95% 0,84; 5,73). Les interventions visant directement les patients ont amélioré à la fois la prescription de DMO (OR = 2,16, IC à 95% 1,62; 2,89) et de traitements (OR = 1,70, IC à 95% 1,35; 2,14) de façon significative mais néanmoins plus modeste que les interventions structurelles.

Globalement, les interventions ont eu un impact positif significatif sur la prescription des mesures de DMO mais un impact plus limité sur la prescription du traitement.

Le Marketing Social Appliqué à la Santé - vendredi 10 avril 2020 - Maison de l’Université de Saint-Etienne.

Le Marketing Social Appliqué à la Santé qui aura lieu le vendredi 10 avril 2020 à la Maison de l’Université de Saint-Etienne.

Durant la matinée, Karine GALLOPEL MORVAN, Professeure des Universités en Marketing Social (EHESP) ainsi que Pierre ARWIDSON, Directeur adjoint, Direction de la prévention et de la promotion de la santé à Santé publique France, viendront parler du marketing social à partir de leur expertise et d’exemples concrets tirés de leur pratique.

L’après-midi sera divisée en 2 sessions afin de vous permettre de prendre connaissance des travaux sur lesquels certains membres de PRÉSAGE et leur réseau travaillent et/ou ont travaillé. Cet après-midi sera l’occasion de montrer en quoi l’approche marketing social peut être utile dans une démarche de prévention de comportements en santé à partir de différentes thématiques (Activité physique, Média, Vaccination, Obésité, Don du sang…)  et différentes populations (Personnel soignant, Adolescent, Personne âgée, Enfant,…). Ces sessions seront avant tout basées sur l’échange entre les intervenant(e)s et les participants afin de favoriser de futures collaborations et développements de projets. Attention : le  nombre de places pour ces sessions est limité !

Toutes les semaines jusqu’à l’évènement, des informations associées aux travaux des différent(e)s intervenant(e)s ainsi que sur l’organisation de cette journée seront diffusées sur nos réseaux. Nous vous encourageons ainsi à nous suivre sur les réseaux sociaux en vous abonnant aux pages Facebook et Twitter crées pour l’évènement.

Nous en profitons pour remercier nos partenaires ainsi que les composantes et laboratoires de l’UJM qui nous permettent d’organiser et de vous présenter ce symposium.

Egalement, pour les jeunes chercheurs/ses et praticiens/nes de la région, nous vous encourageons à vous rapprocher de l’association Oncolab’ qui peut vous permettre de prendre en charge votre déplacement jusqu’à l’évènement (contact: LeBonniecA@fellows.iarc.fr).

 

Un groupe de chercheurs européens et nord-américains identifie des moyens efficaces et efficients de favoriser la collaboration internationale en science de l’implémentation.

Fostering international collaboration in implementation science and research: a concept mapping exploratory study. Aarons, G A Seijo, C Green A E, Moullin J C, Hasson H, von Thiele Schwarz U, James S, Ehrhart M G, Ducarroz S, Sevdalis N, Willging C. (2019). BMC research notes12(1), 778. https://doi.org/10.1186/s13104-019-4800-4

L’Implementation science (IS) est une discipline croissante qui vise à traduire les résultats de la recherche clinique en services de santé. Cet étude vise à identifier des moyens efficaces et efficients de favoriser la collaboration internationale en SI. L’approche mixte de concept mapping a été utilisée pour identifier les thèmes essentiels et les actions à entreprendre afin de faciliter la planification entre les différentes parties prenantes. Onze dimensions ont été identifiées : planification stratégique; praticité; définition de principes communs; développement d’outils technologiques de collaboration;  financement; diffusion de l'importance de favoriser la collaboration internationale dans l’IS; partage des connaissances; recherche innovante et adaptative; formation des chercheurs en IS; réseautage et identité partagée; facilitation des réunions. Favoriser la collaboration internationale en IS peut accélérer l'efficacité, la pertinence et la généralisation de la recherche en implémentation. Des stratégies devraient être élaborées et testées pour améliorer les collaborations internationales et engager des chercheurs débutants et expérimentés dans des collaborations faisant progresser la science et la pratique en implémentation.

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31783912-fostering-international-collaboration-in-implementation-science-and-research-a-concept-mapping-exploratory-study/?from_term=ducarroz%5Bau%5D&from_pos=6